Chers consœurs, chers confères continuons ainsi nous sommes sur le bon chemin…

Durant ces temps difficiles de confinement la guerre que se mènent actuellement par le biais des réseaux sociaux de très nombreux professionnels immobiliers exerçants en agences vitrées VS réseaux de mandataires immobiliers indépendants est me semble-t-il dévastatrice et d’un autre temps.

Déjà dans les années 90 alors que les réseaux de mandataires immobiliers en France n’existaient pas les agences immobilières vitrées étaient divisées et en concurrence acerbe. Cette incapacité à s’entendre entre elles a non seulement conforté la position des ventes de particulier à particulier (40%) mais a aussi permis l’arrivée de nouveaux modèles venant « s’intermédier » furtivement entre le particulier vendeur/acquéreur et l’agent immobilier.
Du coup nous avons subi la double peine. Non seulement nous avons un manque à gagner chaque année d’environ 40% de parts de marché mais nous avons réussi l’exploit s’agissant des 60% restantes d’être obligés de payer à prix d’or de nouveaux modèles « entremetteur » lors de la transmission de leads client. Là il faut reconnaitre que nous avons fait fort !
Un peu avant cela incapables de nous entendre nous avons laissé passer la vague internet en permettant de s’installer très habilement un site leader d’annonces immobilières en dehors de notre corporation. Résultat : nous payons plus cher que des truffes la diffusion de nos annonces et les tarifs augmentent chaque année réduisant toujours un peu plus nos marges.

Là encore nous avons été bons !

Certains professionnels immobiliers ont été plus intelligents et plus pragmatiques que nous et depuis bien plus longtemps. Depuis 50 ans les professionnels immobiliers américains travaillent de concert qu’ils soient en “agence vitrée” ou “mandataire indépendant”.
Résultat : 95% de parts de marché détenues par les pro US contre à peine 60% par les pro Français ! Ils sont propriétaires des sites leaders d’annonces immobilières et des modèles d’intermédiation.
En continuant cette bataille stérile en France nous laissons échapper chaque année 400 000 ventes pour un CA moyen de 2 400 000 00000 €.
Nous sommes actuellement environ 50 000 professionnels immobiliers à exercer en France (25 K agences vitrées + 25 k mandataires indépendants) soit un manque à gagner annuel par entité de 48 000 €.
Sur les 5 dernières années (avec 1 000 000 de transactions chaque année) le manque à gagner par professionnel (entité) s’est donc élevé à 240 000 euros. BRAVO A NOUS TOUS !
En 2020 nous sommes toujours en guerre ! Les agences vitrées entre elles sous enseignes nationales ou non et les agences vitrées vs les réseaux de mandataires immobiliers.
Pour ma part ayant fondé et dirigé 10 agences immobilières en Ile de France dans les années 90/2000 et étant aujourd’hui à la tête d’un réseau nationale de mandataires immobiliers indépendants je peux vous assurer que je fais le même métier. Je me charge de créer les conditions optimales afin d’accompagner des négociatrices et négociateurs immobiliers sur le chemin de la réussite en créant toutes les conditions pour proposer un service efficace et professionnel à nos clients vendeurs comme acquéreurs.
Je ne vois aucune différence entre mes négociateurs agents commerciaux des années 90 et mes Agents Mandataires en Immobilier (AMI) en 2020. Je ne vois pas non plus de différence entre un client pris en charge par un négociateur salarié d’une agence immobilière vitrée ou par un mandataire immobilier indépendant.
Aucun professionnel immobilier n’est mon ennemi. Mes « concurrents » ne sont pas là !
Pierre Arnaud MAZZANTI
THE DOOR MAN France